Gand

Les gands sont une mystérieuse espèce insectoïde dont les « trouveurs » élèvent la traque de leur gibier au rang de devoir religieux. Ils ont le chic pour dénicher leurs proies au moyen de rituels que les hors-monde trouvent rétrogrades et barbares.

Physiologie :

Quoique répandus dans les zones de la Bordure extérieure. les Gands sont une énigme pour les xénobiologistes. Plus d’une douzaine de races ont été
répertoriées. Tous sont couverts d’un exosquelette de chitine dense et atteignent la taille de 1 .60 mètre environ à l’age adulte. Ils ont trois doigts à chacune de leurs mains, qui sont aussi habiles que celles des autres humanoïdes et leur permettent de manipuler de l’équipement conçu pour des individus à cinq doigts.

Là où les multiples races diffèrent les unes des autres, c’est dans leur biologie respiratoire. La plupart des Gands qui parcourent l’espace ne semblent pas avoir besoin de respirer. La digestion de la nourriture dans leur estomac produit l’ammoniac nécessaire a leur biochimie. Les sous-produits et l’ammoniac inutiles sont rejetés au travers de l’exosquelette. Ces Gands dégagent souvent une odeur de méthane musqué désagréable. Les autres races ont des poumons et ne produisent pas d’ammoniac digestif. Elles ont alors besoin d’un appareil respiratoire spécial. De nombreuses questions restent sans réponse au sujet de la biologie des Gands, d’autant qu’ils refusent de laisser d »autres espèces les examiner. Certains xénobiologistes
se figurent que leurs rituels religieux s’accompagnent de manipulation génétique, à l’origine de la grande variété de cette espèce.

Société :

La culture des Gands est fermée. On sait cependant que leur vie est fortement imprégnée de religion. Un conseil d’anciens. le Ruetsavu, observe les diverses sectes religieuses qui représentent les vertus de la vie des Gands. Les hors-monde connaissent surtout la secte religieuse des « trouveurs ». Ce sont les Gands qui quittent leur planète natale et entament des traques rituelles pour capturer leurs proies et offrir la bénédiction divine a leur
peuple. Il existerait beaucoup d’autres sectes. notamment dans les domaines de la génétique, de la médecine et de l’ingénierie, mais leur nature exacte est inconnue.

Monde natal :

Nommé d’après l’espèce qui y vit, Gand est un monde de la Bordure extérieure enveloppé d’un nuage d’ammoniac et de méthane. Le commerce est géré par l’intermédiaire de stations orbitales, car les étrangers ont rarement le droit de poser les pieds sur la surface de la planète. Ceux qui en reçoivent l’autorisation doivent séjourner dans le quartier réservé aux extraterrestres, tout spêcialement équipé.

Langue : les droïdes arrivent bien mieux que les linguistes humanoïdes à reproduire les cliquètements et pépiements du langage gand. N’ayant pas besoin de respirer, beaucoup de Gands n’ont pas les cordes vocales nécessaires pour parler le basic et autres langues. Ils doivent se servir de droïdes et d’outils de traduction pour s’entretenir avec les individus qui ne comprennent pas leur langue. La grammaire que les Gands utilisent reflète leur
place dans la société. Avant de gagner son identité et d’être accepté parmi ses pairs. le Gand parle de lui même à la troisième personne, en s’appelant « Gand ». Dès lors qu’il accomplit un exploit, il peut prendre son nom de famille. Les Gands ne peuvent pas utiliser leur prénom avant de devenir des personnes de grandeur « janwuine » dans leur langue et d’avoir reçu les éloges de leurs pairs. Cela explique que beaucoup de hors-monde les voient comme un peuple d’une extrême humilité.

La vie dans la Bordure :

Comme les trouveurs gands ont un taux de réussite élevés, les employeurs sont prêts à fermer les yeux sur les mystères culturels et leur curieuse
odeur. On requiert régulièrement leurs services de chasseurs de primes, de détectives privés, d’assassins, de dépisteurs et de conseillers en sécurité.

———————————————————————————————————————

  • VIGUEUR : 2
  • AGILITÉ : 2
  • INTELLIGENCE : 2
  • RUSE : 2
  • VOLONTÉ : 3
  • PRÉSENCE : 1

Seuil de blessure : 10 + VIG

Seuil de stress : 10 + VOL

Expérience de départ : 100 xp

Capacité spéciale :

Les Gands commencent le jeu avec 1 rang en Sang-froid. Ils ne peuvent cependant pas dépasser le rang 2 dans cette compétence a la création de personnage.

Respirateurs d’ammoniac : la grande différence entre les deux principales races de Gands, c’est que les uns ont des poumons. les autres non. Ceux qui en sont dotés respirent un mélange de gaz ammoniacés. Ceux qui n·en ont pas ne respirent pas et trouvent toutes les substances métaboliques nécessaires dans leur nourriture. Quand il joue un Gand, un joueur doit décider si son personnage a des poumons ou non. S’il choisit de jouer un personnage dépourvu de tels organes, il est immunisé contre ta suffocation (mais pas contre les blessures que l’on subit dans le vide). S’il préfère jouer un personnage avec des poumons. il commence le jeu avec un respirateur d’ammoniac et traite l’oxygène comme une atmosphère dangereuse
de niveau 8. En revanche, il gagne +10 XP de départ.