Droïdes

Le bourlingueur moyen a beau se moquer de son droïde, sans lui, il serait fichu. Les droïdes jouent toutes sortes de rôles dans la zone : surveillance et sécurité, médecine et chirurgie, réparations, construction, astrogation et pilotage, sans oublier les tâches manuelles. Bien que beaucoup soient doués d’une intelligence rudimentaire, certains développent une sorte de conscience.

La création de personnages droïdes est simple. Traitez les comme une espèce à part. avec des bonus et capacités soulignant leur nature robotique. Les joueurs doivent se montrer créatifs dans leur description, mais aussi dans le fonctionnement de leur équipement. Par exemple, au lieu de porter une armure laminée, le droïde pourrait être couvert de plaques de métal renforcées fixées à son châssis, mais aussi avoir un pistolet blaster intégré au bras. La personnalité du droïde est une affaire un peu plus délicate. Le fait qu’il soit un PJ signifie qu’il est doué de conscience (à moins que le joueur ne veuille jouer un personnage complètement dépendant aux êtres biologiques qui l’entourent). Les joueurs qui souhaitent créer un personnage droïde doivent se souvenir de ses origines et tenter d’intégrer des éléments de leur fonction originelle à leur personnalité, même si le personnage droïde a joué des rôles sans rapport avec sa programmation d’origine. Par exemple, un droïde de contrôle du trafic peut entreprendre une carrière de Mécano mais grommeler chaque fois que son collègue pilote enfreint les règles locales de trafic ou de vol.

Description physique :

Les droïdes sont assemblés de nombreuses façons, qu’il s’agisse de châssis montés sur des membres bipèdes ou quadrupèdes. ou de simples boites ou cylindres.

Divers modèles individuels :

Les droïdes peuvent sortir de leur chaîne d’assemblage avec toutes les spécifications physiques et mécaniques du constructeur. ou être personnalisés selon les goûts de leur propriétaire.

• Droïde médical 2-1 B (Genetech/lndustrial Corporation) : le droïde médical 2-1 B est un penseur flexible et très intelligent, ce qu’on est en droit d’attendre de la part d’un droïde amené à trancher des questions de vie ou de mort. Son châssis plutôt laid dissimule une matrice de circuits comportementaux étonnamment complexes et souple, et il est aussi intelligent que compétent.

• Droïdes de protocole 3PO (Cybot Galactica) : la série de droïdes protocolaires 3PO compte parmi les automates les plus proches des humains jamais
créés. Ils sont parfaits dans les rôles d’ambassadeurs, de conseillers politiques, de traducteurs et d’assistants personnels. Toutefois. leur Verbobrain
Synthe Tech AA 1 les pousse parfois à développer des névroses et autres« tics».

• Droïde assassin IC (Holowan Mechanicals) : se terminant par le terrible modèle IG-88. la série IG compte parmi les pires assassins de la galaxie. Ces
droïdes affrontent rarement les adversaires qu’ils ne sont pas en mesure d’éliminer, et fidèles à leur nature macabre, ils suivent les instructions de chaque prime à la lettre.

• Droïde de maintien de l’ordre LE-VO (Croupe Droïde Rseikharhl) : les LE-VO ont connu un tel succès en débarrassant le secteur Rseikharhl du
crime que la galaxie les a adoptés pour leur confier des missions de police et de sécurité privée. Leur programmation les oblige à suivre les codes impériaux à la lettre et à n’user de la force qu’en cas d’absolue nécessité. Bien qu’ils soient rarement équipés d’armes mortelles. ils sont parfaitement capables de se servir d’une arme étourdissante.

• Droïde de protocole LOM (lndustrial Automaton) : en produisant la série LOM. lndustrial Automaton a voulu secouer un marché dominé par Cybot
Galactica. lA a tenté de produire un droïde de protocole semblable aux unités 3PO. mais le leur a une tète insectoïde destinée à trouver une niche sur le marché. Néanmoins, une programmation pour le moins ratée fit d’une unité un voleur de bijoux. et la série fut arrêtée. Certains des droïdes LOM encore en fonction développent communément des personnalités intéressantes et inattendues.

• Droïdes astromech série R (lndustrial Automaton) : les droïdes de série R. qui ont connu un grand succès commercial. incluent l’encombrant R 1. le célèbre R2 et vont jusqu’au R6 sur le point d’être mis sur le marché. Hormis le R 1 (qui mesure plus de 2 mètres et travaille à bord des vaisseaux capitaux), tous les astromechs de série R font à peu près 1 mètre et sont conçus pour prendre place à bord des chasseurs pour y assurer les calculs d’astrogation et assurer les sauts dans l’hyperespace. Un large assortiment d’outils en fait aussi de bons droïdes de réparation.

Société :

Les contrebandiers entendent parler depuis longtemps de « mondes de droïdes », où des automates et des cyborgs règnent sur leurs propres sociétés.
Hormis ces rumeurs, il est impossible de dire que des droïdes ont vraiment une société : en gros, ils travaillent dans celle de leurs maîtres, qu’ils soient humains ou non. À moins d’avoir vu leurs facultés cognitives reprogrammées, les droïdes sont conçus pour obéir, et c’est bien ce qu’ils font. Toutefois, les droïdes joués par les PJ constituent un cas à part. Au fil des millénaires, il y a eu d’innombrables exemples de droïdes qui ont transcendé leur programmation d’origine et développé une conscience pour devenir indépendants. Certains de ces automates ont vécu plusieurs siècles, se réparant et s’améliorant pour rester au maximum de leur efficacité. Certains de ces droïdes sont fiers et heureux de poursuivre le travail pour lequel ils ont été conçus du mieux possible, comme une certaine unité R2 qui s’efforce de devenir un meilleur pilote et astrogateur. D’autres renoncent à leur programmation et se tournent vers de nouveaux horizons. Par exemple, le célèbre 4-LOM a été un droïde de protocole avant de devenir un voleur de bijoux. puis l’un des plus célèbres chasseurs de primes de la galaxie.

La vie dans la Bordure :

Des droïdes de toutes classes travaillent aux côtés de contrebandiers et de criminels de la Bordure extérieure. où évoluent ceux qui sont prêts à
oublier leur nature mécanique et à respecter un camarade bourlingueur doté de précieuses compétences. Certains affichent leur conception originelle sans jamais la retoucher, tandis que d’autres sont ingénieusement dissimulés dans d’autres corps, comme les séries protocolaires de Cybot Galactica. Il existe même une poignée de droïdes, comme le seigneur pirate ZI-ZO, qui se sont pris en main en réalisant qu’il était préférable de mener que de servir.

———————————————————————————————————————

  • VIGUEUR : 1
  • AGILITÉ : 1
  • INTELLIGENCE : 1
  • RUSE : 1
  • VOLONTÉ : 1
  • PRÉSENCE : 1

Seuil de blessure : 10 + VIG

Seuil de stress : 11 + VOL

Expérience de départ : 175 xp

Capacité spéciale : les droïdes ne mangent pas, ne dorment pas, ne respirent pas et ne sont pas affectés par les toxines et les poisons. La limite d’implant des droïdes (cf. page 174) est égale à 6, et non à leur Vigueur. Par ailleurs, une fois sa carrière choisie, un droïde gagne 1 rang dans six de ses huit compétences de carrière (au lieu des quatre habituelles). Une fois sa première spécialité choisie, il gagne 1 rang dans trois de ses quatre compétences de spécialité (au lieu des deux habituelles).

Inorganique : les droïdes étant inorganiques, ils ne tirent aucun avantage des cuves à bacta, stimpacks et tests de Médecine. Ils récupèrent naturellement en se reposant, grâce à leurs systèmes qui tentent de se réparer. Autrement, on peut s’occuper d’eux avec des tests de Mécanique, en utilisant les mêmes difficultés et résultats que les tests de Médecine pour les êtres organiques. Les trousses de réparation d’urgence peuvent être utilisées sur eux comme les stimpacks sur les êtres organiques. Pour plus de détails sur la réparation et les soins des droïdes, reportez-vous à la page 220. Grâce à leur chassis métallique résistant, ils commencent le jeu avec le talent Endurance.

Être mécanique : les droïdes ne peuvent pas être sensibles à la Force, ni avoir une valeur de Force. Ils ne peuvent pas employer de pouvoirs de la Force, et ne peuvent pas être affectés par les pouvoirs de la Force qui influencent l’esprit.