Formula D – Barcelona

La pluie est belle et bien présente en cette journée de course. Les pilotes sont dans les starting-block et sont prêt a envoyer les gaz pour tenter de remporter ce GP de Barcelone.

Dans l’ordre de départ, nous avons : The Dude, Kalisto, Cloclo, Sikander, Guilac et Grimal. Le feu vert est donné, les bolides s’élancent et les hostilités commencent très vite ! Cloclo à bord de sa Renault ne cache pas sa tactique belliqueuse et percutent d’abord la Mercedes de Kaslito puis la Ferrari de Guilac devant les gradins de l’Elf.

Ca bataille fort dans ce premier tour et c’est Cloclo qui s’en tire bien et qui prend une légère avance sur le peleton tandis que Grimal peine à revenir à l’arrière de la course. Les pilotes ne se font aucun cadeau une fois arrivé dans le Wurth frôlant plusieurs fois l’accident.

C’est dans la Campsa que Grimal, le pilote de chez Mercedes, entame sa formidable remontada en doublant la Ferrari de Guilac lui rappelant surement quelques mauvais souvenirs. Devant Cloclo gère son avance mais Sikander enchaine avec brio les prouesses de pilotage et arrive à le doubler en passant la 6ème vitesse.

Incroyable prise de risque de Grimal qui arrive trop vite frôlant l’accident et heurtant la Mercedes de son co-équipier dans le Wurth lors du 2ème passage mais malgré ça il arrive à prendre la deuxième place.

Devant La Ferrari de Sikander prendre une belle avance et les autres pilotes se demandent comment ils vont pouvoir le rattraper à cette allure. Cloclo et sa Renault qui s’accroche en vain tandis que The Dude se bats avec Kalisto pour la 4ème position. Derrière, Guilac est à la ramasse comme à son habitude.

Au dernier tour, la distance entre Sikander et Grimal diminue à vue d’œil mais l’ordre des choses reste inchangé jusqu’à la fin de la course. La Renault de The Dude fait une tête à queue dans la Caixa puis une sortie de route au virage suivant le mettant dans une grande colère !

Prise de risque de trop aussi pour la Ferrari de Guilac qui dans une dangereuse tentative de doubler la Mercedes de Kalisto fera elle aussi une sortie de route dans la Caixa.

C’est donc Sikander qui remporte le GP de Barcelone ! Il laisse exploser sa joie devant nos caméras et laisse échapper ses mots : « Trop facileeeeeeeeeeeeee… »