Bargodil Pied-Vaillant

Bargodil est un jeune hobbit d’à peine trente ans. Ses cheveux mi-longs bruns, ses larges rouflaquettes et ses grands yeux verts lui donne un air enjôleur. Sa belle tunique de qualité de couleur vive le fait paraître à l’aise en présence des femmes et des personnes de la haute société. Pourtant on peut remarquer que Bergodil dispose de manières venant de la rue. Il a la mauvaise habitude de tripoter de ses mains les pièces d’or des autres. Le soir, installé dans les auberges, il aime jouer quelques pièces d’or aux parties de dès en fumant du tabac dans sa pipe de bois d’ébène sculpté représentant une tête de dragon. Il apprécie tout particulièrement la bonne nourriture et la cuisine est selon lui un véritable art que tout bon hobbit se doit de respecter au plus haut point. Il a pour habitude de mâcher une barre de gingembre après avoir pris son petit-déjeuner.

La famille de Bargodil, originaire de Béluir, la capitale de Luiren, a été assassinée par les hommes du Zhentarim alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Sa vie fut sauvée de justesse grâce à Allumarik, un elfe proche de sa famille qui réussit à embarquer à bord d’un bateau pour fuir vers une ville portuaire de la cote des épées. L’elfe fut mortellement blessé en défendant le jeune hobbit lors d’une rixe à bord du navire.

C’est alors Bargodil fut livré à lui-même, dans les rues de la porte de Baldur. Il n’eut d’autres choix que de voler pour pouvoir survivre et se nourrir. Il côtoya la violence de rue mais grâce à son habilité quasi-exceptionnelle, il fut rapidement repéré par une petite guilde de voleurs qui lui apprit toutes les ficelles du métier. C’est à cette époque qu’il gagna les surnoms de « Bargo le fallacieux », « l’indomptable » ou encore « la bigarde ». Bargodil était très bon mais il ne tolérait plus la violence avec laquelle la guilde sévissait sur les pauvres habitants de la basse-ville. Il préferait manipuler les jeunes bourgeois ou jeune nobles des quartiers riches. Dernièrement, on l’avait obligé à tuer un homme qui ne pouvait plus payer les traites de la guilde. Le hobbit refusa et prit la lourde décision de quitter la ville pour partir vers de nouveaux horizons.