Le sanctuaire (Episode 2)

Malgré les embouteillages qui ont ralentis leur fuite, les quatres aventuriers et leur compagnon Ashur réussissent à atteindre leur vaisseau et à décoller sans mal de la planète Eriadu.

La nouvelle destination est le système Koler, situé dans le noyau profond et nécessitant une vingtaine de jours de voyage. Ashur profite de ce moment de calme pour réunir tout le monde. Il aurait une nouvelle à annoncer à ses amis…

Malheureusement, la nouvelle est loin d’être joyeuse. Ashur se meurt. On lui a diagnostiqué une maladie incurable et ses jours sont comptés… Une année, deux ans dans le meilleur des cas… Ashur révèle également son désir d’en apprendre plus sur la force, sur la vie après la mort, sur tout ce qui a trait à l’immatériel et qu’il avait toujours décidé d’ignorer jusqu’à présent…

Bouleversés par ce qu’ils viennent d’apprendre, les aventuriers sont néanmoins prêts à aider Ashur à réaliser ses objectifs.

Quelques jours défilent encore et chacun vaque à ses propres occupations. Nariel passe la majeure partie de son temps à discuter avec Ashur ou à méditer. Danny, aux commandes du Starpenteur, s’occupe à ce que le voyage se déroule sans accroc. Vaeleria quant à elle, et comme à son habitude, s’entraîne au combat et travaille ses techniques Mandaloriennes. De son coté, Keld alterne entre entraînement et méditation.

C’est d’ailleurs au cours de l’une de ces méditations qu’un événement majeur a lieu. Concentré sur la force, le cristal trouvé sur Eriadu entre ses mains, Keld se retrouve catapulté dans une sorte de rêve, propulsé dans la peau même de Maitre Iso, Jedi et commandant du temple itinérant.

La vision reflète les derniers instants du Maitre Jedi. Son temple est attaqué par des Mandaloriens. Il ordonne à ses apprentis d’évacuer le vaisseau, avant de se lancer lui même dans un combat acharné contre ses opposants.
Avant que la vision ne se termine, les derniers mots du Jedi retentissement dans la tête de Keld « Ne suit pas mon exemple, un jedi ne doit pas se resserrer du monde, il doit lutter, triompher ou sombrer avec le reste de la galaxie ».

Après un bref aparté avec Nariel, Keld décide de révéler à l’ensemble du groupe ce qu’il a vu. Malheureusement, il n’y a rien de véritablement probant à en tirer pour l’instant. Le groupe continue donc son voyage, espérant en découvrir davantage à l’avenir.

A nouveau, les jours défilent et le Starpenteur atteint finalement sa destination, le système Koler.
La navigation est difficile, au travers d’une nuée d’astéroïdes et de vent ionisant violents, ils aperçoivent, toutefois, au milieu d’un amas d’épaves et de ferraille, le temple itinérant, complètement éventrés sur son flan tribord.

Le groupe enfile immédiatement une combinaison spatiale et s’amarre à ce qui reste du vaisseau. Étonnamment, ce dernier est encore pressurisé et alimenté. Un bref état des lieurs démontre que l’appareil a subit d’énormes dommages mais qu’une réparation sommaire a été appliquée. Un droïde protocolaire, encore branché au système de communication mais en mauvais état, fournit des informations disparates avant de se mettre en veille. Il semblerait qu’aucun membre d’équipage n’ai survécu à l’assaut et seuls ce droïde protocolaire, ainsi qu’un droïde de réparation soient encore actif. Celui-ci est rapidement retrouvé, lui aussi en mauvais état et un bouchon d’entrave est apposé afin de le ramener au Starpenteur.

Alors qu’ils sont en chemin pour le ramener, un rugissement cybernétique et des pas lourds se font entendre. Un basilisk, une énorme machine de guerre mandalorienne, fait son apparition et un combat acharné débute. La lutte est intense mais un coup de blaster bien placé détruit définitivement le cerveau-moteur de la bête qui s’écroule dans un râle d’agonie.

Le groupe est désormais libre de ramèner le droïde réparateur au Starpenteur et continue ensuite l’exploration des lieux.
Ils découvrent une dernière salle. La même salle que Keld avait eu dans sa vision. Des os blanchis et des armures de combat jonchent le sol de cette énorme salle circulaire. Grâce à sa vision, Keld, retrouve l’emplacement d’une cache secrète qui dévoile en son sein, un holocron. Mais alors même qu’il s’en empare, la voix paniquée d’Ashur se fait entendre, un vaisseau impériale à fait son apparition et se dirige droit sur eux.

Pratiquement au même moments, 3 droïdes assassins percent la coque et bloquent leur chemin. Danny Veleria et Nariel font rapidement chauffer les blasters. Keld, quant à lui, se jette immédiatement dans la mêlée, armé de sa lance de force.

Les opposants sont rapidement mis à terre et le groupe se ruent dans le Starpenteur. Démarrant les moteurs au plus vite, bien décidés à prendre la fuite. Alors même que le saut en hyperespace est sur le point de s’effectuer, une voix familière se fait entendre via les communications du vaisseau. La voix même du conservateur de l’académie d’Eriadu :  » Au nom de l’Empire, il va falloir vous rendre, Messieurs ».

Le saut en hyperespace s’enclenche et le Starpenteur disparait…

Résumé by Zariel