L’épave du Zemedis (Episode 3)

Kimber DEX et WALROTTA décident de trainer un peu en ville tandis que Rob, Grandel et Spenkler partent visiter l’épave du Zemedis 25. Ils parcourent quelques milliers de kilomètres dans l’atmosphère de Vodran avant de se poser en bordure du marais où le vaisseau a échoué. Ils loueront des speederbikes auprès du tenancier de la SPEPAM Waldor Carlo avant de s’enfoncer sous la dense canopée des mangliers géants, quelques mètres au dessus des flaques boueuses et odorantes.

Mais à peine ont-ils commencé à leur progression qu’ils sont pris en chasse et attaqués par des pirates du marais. La traque fut sans pitié. Spenkler a bien failli y rester et les deux bikes louées sont complètement détruites. Après être venus à bout des quelques droïdes de protection du vaisseau ils le fouillent et tombent nez à nez avec Dergo Urnam. Cet arconien est le seul survivant. Il leur apprendra que l’attaque à été menée par une étrange femme qui porte un imposant tatouage qui remonte jusque dans son coup. Se sentant redevable, Dergo propose aux personnages de leur obtenir une comparution auprès de son maître Jawaral Nyuk’lando un hutt qui « fait des affaires » comme il précisera avec un petit rictus qui en dit long.

Au sortir du vaisseau les PJ découvrent l’autre côté de l’épave et constatent que celui-ci s’est arrêté juste au bord d’un immense cratère. A ce moment les moteurs de deux bikes rugissent et bientôt nos amis découvrent leurs deux compagnons qui les ont rejoint. Vont-il rompre leurs accointances avec les Techno-Dirigeants qui les font travailler pour traiter avec leurs ennemis les hommes du Hutt ? Joueront-ils double-jeu quitte à prendre des risques…

Les personnages descendent dans le cratère par un petit escalier escarpé. Certains chutent et dévalent jusqu’à l’intérieur de la caverne pour découvrir qu’il s’agit en fait d’un ancien temple Jedi. A peine repris connaissance qu’un T’Landa Til fonce sur eux en tentant de les dévorer.

Une fois la bête vaincue, ils découvrent une sorte d’autel sur lequel cinq cristaux bleutés reposent sur de petites colonnes en bois sculptées et irradient un halo luminescent. Ils les mettront dans leur sac avant d’apercevoir un coffre dans une petite niche sur le côté. Kimber l’ouvre et s’empare du contenu qu’il met dans son sac. Sans trop inspecter plus avant les voici qui remontent vers l’extérieur. Rob semble un peu étourdi. Peut-être le contact avec les cristaux…

Alors que trois d’entre eux ont rejoints le sol ferme, le vrombissement d’un vaisseau retentit et bientôt, un petit groupe d’hommes en arme dont ils reconnaissent les uniformes, (ceux du B.T.D), avance vers eux. Grandel réalise qu’ils interviennent car il leur a montré le message intercepté mentionnant l’épave. Il esquisse un geste amical mais se ravise lorsqu’il comprend que les soldats ne semblent pas le reconnaitre. Une fusillade commence et s’achève presque immédiatement. les soldats tombent à terre, tandis que le gradé qui les accompagnait remonte à bord et que le vaisseau remet les gaz.

Une fois le calme revenu, Kimber et Walrotta ne tiennent plus. Ils exigent immédiatement des explications de la part de Grandel dont le comportement leur semble incompréhensible. L’échange est bref mais sérieux et brutal. Kimber ira jusqu’à envoyer une droite à Grandel tandis que Walrotta lui maintient les bras dans le dos. Seuls, Spenkler et Rob prennent la défense du commandant et enjoignent à leurs compagnons de cesser cette mutinerie.

Les personnages retraversent le marais en essuyant un bref assaut de pirates en Speederbikes. De retour à l’entrepôt de la SPEPAM, les voici qui doivent justifier la perte des Speeders endommagés auprès du patron Waldor Carlo et s’acquitter de leur dette rallongée par la préhension de la caution. Heureusement que Waldor disposent de mécaniciens dévoués qui interviennent lorsque les PJ commencent à resquiller. La petite bande a décidément bien du mal à accepter la conformité des lois et des usages.

Une fois à bord de leur vaisseau, Dergo Urnam programme le naviordinateur en direction de Nar Shadda pour leur obtenir un entretien auprès de son maître le hutt Jawaral Nyuk’lando. Tandis que le vaisseau traverse l’espace, l’équipage et son commandant entament une houleuse mise au point. Il est temps de s’organiser…